-A +A
Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

Une étude menée par le Comité jeunesse (CJ) afin de favoriser l’intégration de la relève de Montréal/Laval

Auteure : Lydia Tania Ziani

L’intégration des infirmières et infirmiers nouvellement diplômés dans les milieux de soins est un défi qui ne date pas d’hier. Plusieurs initiatives et moyens permettant de faciliter cette intégration à la profession sont bien connus et répertoriés dans la littérature. Au Québec, les Comités de la relève infirmière (CRI) existent depuis plusieurs années. Ces sous-comités relevant de chaque établissement, ils disposent d’une place organisationnelle stratégique afin de mettre en place des interventions bénéfiques à l’intégration locale des infirmières et infirmiers dans la profession. En 2017, lors du Congrès international du SIDIIEF, le Comité jeunesse (CJ) de l’ORIIM/L a présenté les résultats d’une étude sur les CRI. Elle a mis en lumière l’occasion pour les CRI de déployer leur leadership au profit de la relève infirmière. Un grand défi restait : la méconnaissance de ceux-ci en commençant par un besoin de démystifier leurs rôles et mandats. Créer des alliances avec les différentes instances institutionnelles et entretenir le réseautage entre les CRI étaient au cœur des recommandations de cette étude. Plusieurs années plus tard, le CJ s’est approprié leur suivi. Les CRI semblent plus présents et le CJ s’efforce de garder un lien entre les CRI de la région. Certains CRI sont parvenus à établir leur pérennité, d’autres peinent à être actifs. Les différents CRI ne semblent pas avoir les mêmes modes de fonctionnement ni les mêmes moyens afin de soutenir les recrues de leur établissement. Cette disparité au sein de notre région a été observée par les membres du Comité jeunesse. Dans un souci de mieux saisir la réalité des CRI et d’aider chacun de la meilleure façon possible, le CJ de l’ORIIM/L a décidé de mener une étude afin de mieux comprendre les besoins ainsi que les facteurs contraignants et facilitants, surtout concernant le déploiement d’activités et d’interventions destinées à leur relève locale. Bien que la pandémie se soit installée au tout début du processus de recherche, le CJ a su s’adapter en menant quatre entretiens de groupe permettant de joindre des membres de CRI de divers établissements de la région. Les résultats portant sur le développement d’une identité professionnelle grâce à son implication dans les CRI sont actuellement en fin d’analyse. Ils seront présentés au courant de l’été et de l’automne à venir. Grâce au financement de l’ORIIM/L, le CJ espère ainsi faire bénéficier les CRI de pistes de solutions facilement applicables, en leur donnant de meilleurs moyens pour favoriser l’intégration de la relève dans la région de Montréal/Laval et, qui sait, en faire bénéficier les CJ et les CRI d’ailleurs au Québec. Soyez à l’affût des publications du CJ pour en savoir plus sur la diffusion des résultats de cette recherche.

Lydia Tania Ziani, membre du Comité jeunesse

Recherche

Mots clés

TD