-A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Meilleurs soins de santé pour les peuples autochtones : un appel à l’action infirmière

La Constitution de 1946 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a établi que chaque être humain a le droit fondamental au meilleur état de santé possible (OMS, 2017). Néanmoins, à ce jour, les iniquités en santé continuent d’exister dans le monde (OMS, 2018). Ce sont des différences systématiques dans l’état de santé de divers groupes de population et elles défavorisent encore davantage les personnes déjà vulnérables en raison de leur sexe, race, ethnicité, religion, situation géographique et statut socio-économique (Braveman et Gruskin, 2003 ; OMS, 2018). Au Canada, les peuples autochtones vivent des iniquités en santé considérables et des problèmes de droits de la personne en de très graves proportions (Agence de la santé publique du Canada [ASPC], 2018 ; United Nations Human Rights Council, 2014).

Comparativement aux Canadiens allochtones, la population autochtone a une espérance de vie beaucoup plus basse et des taux plus élevés de problèmes de santé mentale, de maladies chroniques, de morbidité et de mortalité, ainsi qu’un accès inéquitable aux soins de santé (ASPC, 2018 ; Horrill, Martin, Lavoie et Schultz, 2020). Le racisme systémique et la discrimination persistants empêchent les peuples autochtones de recevoir des services de santé de haute qualité, comme dans le cas de Joyce Echaquan (Allan et Symlie, 2015 ; EQUIP Health Care, 2017 ; Shingler, 2020). Joyce Echaquan, une femme atikamekw de 37 ans est décédée le 28 septembre 2020, deux jours après avoir été admise à l’Hôpital de Joliette au Québec pour des douleurs à l’estomac (Shingler, 2020). La vidéo publiée par Joyce avant sa mort a démontré le mépris manifeste des professionnels de la santé pour son bien-être, le non-respect de sa dignité et le traitement raciste (Ibid., 2020). À la suite de l’événement, l’infirmière impliquée a été congédiée et une enquête a été ouverte (Ibid., 2020).

Les infirmières et infirmiers jouent un rôle crucial dans l’amélioration de la qualité des services de santé fournis aux peuples autochtones. En plus d’être le plus grand groupe de professionnels de la santé, les infirmières et infirmiers ont le devoir éthique de fournir des soins non discriminatoires et de défendre le droit du public de recevoir des soins équitables (Gouvernement du Québec, 2020 ; Horrill et al., 2020). Tout le personnel infirmier de tous les secteurs a la chance de faire partie du changement et de s’assurer que la mort de Joyce Echaquan sera honorée et qu’un tel événement ne se répétera jamais.

Le temps presse. Au niveau individuel, les infirmières et infirmiers doivent réfléchir et examiner leurs propres croyances et valeurs qui forment les fondements de leur positionnement culturel influençant les interactions de santé et la prestation de soins aux patients autochtones (McGough et Wynaden., 2018). Elles et ils doivent rechercher activement des informations et des formations pour améliorer leur conscience et leur sécurité culturelles (Dell, Firestone, Smylie et Vaillancourt, 2016). De plus, le personnel infirmier ne devrait pas avoir peur d’exprimer ses préoccupations et son opposition à des remarques racistes ou à des actions menées par d’autres professionnels de la santé (Horrill et al., 2020). Aux niveaux organisationnel et gouvernemental, les infirmières et infirmiers peuvent plaider pour la mise en œuvre du principe de Joyce et de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (Conseil des Atikamekw de Manawan et le Conseil de la Nation Atikamekw, 2020). Vous devez faire partie de la solution.


Geneveave Barbo, inf., M. Sc.

Références 

Agence de la santé publique du Canada. (2018). Les principales inégalités en santé au Canada. Gouvernement du Canada. https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/science-research/key-health-inequalities-canada-national-portrait-executive-summary/key_health_inequalities_full_report-fra.pdf

Allan, B. & Smylie, J. (2015). First Peoples, second class treatment: The role of racism in the health and well-being of Indigenous peoples in Canada [Premiers peuples, traitement de deuxième classe: Le rôle du racisme dans la santé et le bien-être des peuples Autochtones au Canada]. Wellesley Institute. https://www.heartandstroke.ca/-/media/pdf-files/canada/clinical-update/first-peoples-second-class-treatment.ashx?la=en&hash=BD340323B829BD5FB8CA9A999019F2E179E240EC

Braveman, P., & Gruskin, S. (2003, avril. Defining equity in health. J Epidemiol Community Health, 57(4), 254-258. https://doi.org/10.1136/jech.57.4.254

Conseil des Atikamekw de Manawan et le Conseil de la Nation Atikamekw. (2020, Novembre). Principe de Joyce. Principe de Joyce. https://principedejoyce.com/sn_uploads/principe/Principe_de_Joyce__FR.pdf

Dell, E. M., Firestone, M., Smylie, J., & Vaillancourt, S. (2016). Cultural safety and providing care to aboriginal patients in the emergency department [Sécurité culturelle et prise en charge des patients autochtones au service des urgences]. Canadian Journal of Emergency Medicine, 18(4), 301-305.

EQUIP Health Care. (2017). Why focus on Indigenous people: A tool for health and social service organizations and providers [Pourquoi se concentrer sur les peuples Autochtones: Un outil pour les organisations et les fournisseurs de services de santé et de services sociaux]. EQUIP Health Care. https://apsc-equip.sites.olt.ubc.ca/files/2019/12/WFoIP-Mar-23-2018.pdf

Governmentouvernement  du Quebec. (2020, août 1). Code de déontologie des infirmières et infirmiers.  Gouvernement du Québec. http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cr/I-8,%20r.%209

Horrill, T. C., Martin, D. E., Lavoie, J. G., & Schultz, A. S. (2020). Nurses as agents of disruption: Operationalizing a framework to redress inequities in healthcare access among indigenous peoples [Les infirmières en tant qu’agents de rupture: Opérationnaliser un cadre pour corriger les inéquities d’accès aux soins de santé chez les peuples autochtones]. Nursing Inquiry, e12394.

McGough, S., Wynaden, D., & Wright, M. (2018). Experience of providing cultural safety in mental health to aboriginal patients: A grounded theory study [Expérience de fournir une sécurité culturelle en santé mentale aux patients autochtones: Une étude théorique fondée]. Int J Ment Health Nurs, 27(1), 204-213. https://doi.org/10.1111/inm.12310

Organisation mondiale de la Santé. (2017, décembre 29). Santé et droits de l’homme. Organisation Mondiale de la Santé. https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/human-rights-and-health

Organisation mondiale de la Santé. (2018, février 22). Health inequities and their causes [Iniquités en santé et leurs causes]. Organisation Mondiale de la Santé. https://www.who.int/news-room/facts-in-pictures/detail/health-inequities-and-their-causes

Shingler, B. (2020, September 29). Investigations launched after Atikamekw woman records Quebec hospital staff uttering slurs before her death [Enquêtes lancées après qu’une femme atikamekw ait enregistré des insultes du personnel de l’hôpital québécois avant sa mort]. Canadian Broadcasting Corporation. https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/quebec-atikamekw-joliette-1.5743449

United Nations Human Rights Council. (2014, juillet 4). Report of the Special Rapporteur on the rights of indigenous peoples, James Anaya, on the situation of indigenous peoples

in Canada [Rapport du Rapporteur spécial sur les droits des autochtones peuples, James Anaya, sur la situation des peuples autochtones au Canada]. Nations Unies. https://undocs.org/A/HRC/27/52/Add.2

Recherche

Mots clés

TD