-A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Une pratique empathique des soins infirmiers  

Que signifie l’empathie? 

Le dictionnaire Larousse (2018) définit l’empathie comme la faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent. Toutefois, plusieurs auteurs précisent que l’empathie est un processus d’entrée dans le monde intérieur des patients employé judicieusement et intentionnellement par l’infirmière afin qu’elle devienne plus sensible au vécu des patients, tout en gardant la conscience d’être une personne séparée d’eux (Rogers, 2007; Simon, 2009). En effet, l’empathie s’avère la pierre angulaire des soins infirmiers (Vioulac, Aubree, Massy & Untas, 2016; Levette-Jones, Lapkin, Govind, Pinch, Hoffman et al, 2017). Les soins infirmiers ne sont que l’application des techniques de soin si l’infirmière en dispense dénudée de l’empathie. Cependant, l’empathie se différencie de la compassion, qui est caractérisée par un désir profond d’entreprendre des actions afin d’apaiser les souffrances de l’autre (Post, Ng, Fischel et al, 2014; Dev, Fernando, Kirby &Consedine, 2018) .

Les interactions empathiques exemplaires 

Zimowski (2018) précise quelques interactions qui se caractérisent par l’empathie, telles que :

  1. Laisser aux patients leur choix de décider pour leur confort (le temps opportun pour prendre un bain ou non, changer son pansement ou non);
  2. Respecter la liberté d’expression et la pensée des patients (c’est-à-dire accueillir des verbalisations parfois hostiles des patients en réaction des interventions douleureuses);
  3. Recevoir avec déférence les souhaits des patients, mêmes si ceux-ci ne sont pas réalisables;
  4. Faire comprendre aux patients que leurs besoins exprimés et parfois contradictoires sont toujours pris en considération 

Quelques bénéfices d’une pratique des soins infirmiers empathiques 

Plusieurs études démontrent que des interactions empreintes d’empathie entre les infirmières et les patients contribuent à tisser des liens affectifs entre eux (Yang, Hargreaves, Bostrom, 2014; Beaudoin & Ouellet, 2018), à diminuer l’anxiété et la détresse des patients (Scott,2011), à augmenter leur satisfaction des soins reçus (Schoenfeider, 2012) et à valoriser leur pratique chez les infirmières (Simon, 2009; Levette-Jones, Lapkin, Govind, Pinch, Hoffman et al, 2017). D’autres écrits prétendent que l’empathie pourrait adoucir la douleur physique chez les patients (Kelley, Lepo, Frinzi, 2011), renforcer l’adhérence au plan de traitement (Duarte, Pinto-Gouveia &Cruz, 2016) et harmoniser les interventions en soins infirmiers et l’auto-gestion des patients ayant des maladies chroniques ( McKnight-Chelius, 2017).    

Quelques éléments difficilement conciliables à une pratique des soins infirmiers empathiques

La surcharge de travail des infirmières ainsi que le manque du temps et de ressources sont des facteurs organisationnels qui font obstacle à des interactions empathiques entre les infirmières et les patients (Simon, 2009). En plus, en raison de la complexité de la technologie médicale, les journées de travail des infirmières n’ont que peu de place pour les interventions dites empathiques (Adamson, Sengsavang, Charisse, Wall, Kinross et al, 2018).

La littérature rapporte aussi que le sentiment d’impuissance ou de détresse morale chez les infirmières devant l’agonie des patients pourrait freiner leur élan d’empathie (Vioulac, Aubree, Massy & Untas, 2016; Adamson, Sengsavang, Charisse, Wall, Kinross et al, 2018).     

Quelques pistes pour une pratique des soins infirmiers empathiques 

La majorité des infirmières au chevet prodiguent leurs soins quotidiens auprès des patients avec empathie, comme en témoigne une infirmière : « Faire ton travail au moment opportun et laisser transparaître tes émotions quand c’est le temps » (Beaudoin & Ouellet, 2018).

De plus, il existe des études illustrant des stratégies à adopter afin de décupler l’empathie chez les infirmières à l’égard de leurs patients (Levette-Jones, Lapkin, Govind, Pinch, Hoffman et al, 2018; Kelley, Lepo, Frinzi, 2011). Les stratégies les plus mentionnées sont

  1. Se mettre à la place de l’autre : un exemple est le port d’un sac de stomie plein de liquide à odeur nauséabonde pendant une longue période de temps;    
  2. Sensibiliser aux sentiments et aux perspectives des patients : un exemple est de tenir des séances de discussion (debriefing) entre l’infirmière et ses pairs, qui jouent le rôle du patient difficile et souffrant
  3. Établir l’espace et le temps (notamment lors des réunions d’équipe) où les infirmières seraient à l’aise d’exprimer leurs sentiments (négatifs ou positifs) et leurs croyances sur divers sujets controversés, tels que l’aide médicale à mourir.
  4. Demander à des infirmières et infirmiers chevronnés de démontrer des interactions empathiques à la relève, afin qu’elle les apprivoise et se les approprie (l’écoute active, présence authentique). 

En guise de conclusion, les lectrices sont invitées à consulter un questionnaire disponible en ligne. Ce questionnaire intitulé « Échelle de qualité de vie professionnelle » (ProQOL) présente des questions perspicaces afin que les infirmières puissent évaluer elles-mêmes leur niveau d’empathie.

Truc Huynh, Inf.
Responsable du comité Communication

Référence

Adamson, K., Sengsavang, S., Charise, C., Wall, S., Kinross, L. (2018)  Journal of Pediatric Nursing 42 (2018) e2–e9

Ashouri, E. , Taleghani, F., Memarzadeh, M. (2018) The perceptions of nurses, patients and family members regarding nurses' empathetic behaviours towards patients suffering from cancer: a descriptive qualitative study. Journal of Research in Nursing. https://doi.org/10.1177/1744987118756945

Beaudoin, M.-A., Ouellet, N. (2018) Exploration des facteurs qui influencent la pratique des infirmières auprès des familles vivant un deuil périnatal. Recherche en soins infirmiers. 133, 98. https://doi.org/10.3917/rsi.133.0058

Dictionnaire Larousse (2018) répéré le 23 septembre https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/empathie/28880?q=empathie#28755

Duarte, J. , Pinto-Gouveia, J., Cruz, B. ( 2016)  Relationships between nurses’ empathy, self-compassion and dimensions of professional quality of life: A cross-sectional studyInternational Journal of Nursing Studies. 60 (1), 1-11.

Kelley, K., Lepo, A. & Frinzi, C. (2011)  Empathy and Nursing Education From Mirror Neurons to the Experience of Empathy. International Journal for Human Caring

Levette-Jones, T. , Lapkin, S., Govind, N., Pinch, J. Hoffman, K et al ( 2017) Measuring the impact of a “point of view” disability simulation on nursing students’ empathy using  comprehensive state empathy scale. Nurse education today, 59, 75-81 

McKnight- Chelius, R. ( 2017) The Relationships Among Emergency Nurses' Perceptions of Nurse Empathy, Compassion Fatigue, Compassion Satisfaction and Emergency Patients' Perception of Nurse Empathy.  Widener University, Chester, Pennsylvania.

Post, S., Ng, L. , Fischel, J. Bennett, M. Bily, L. Chandran, L. , Joyce, J. et al (2014) Routine, empathic and compassionate patient care: definitions, development, obstacles, education and beneficiaries  Journal of  evaluation  in clinical  practice Journal of Evaluation in Clinical Practice. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jep.12243

Schoenfeider, T (2012) Get a good rate: Nurses’ kindness was found to be one of the key determinants of patient satisfaction by researchers in Germany. Nursing Standard 26(38): 61–62.

Scott, H. ( 2011) Empathy in Healthcare Settings. University of London, Goldsmiths Research Online, Goldsmiths 

Simon, E. (2009). Processus de conceptualisation d’empathie. Recherche en soins infirmiers, 98,(3), 28-31. doi:10.3917/rsi.098.0028

Vioulac, C. , Aubree, C., Massy, Z. & Untas, A ( 2016) Empathy and stress in nurses working in haemodialysis: a qualitative study. Journal of Advanced Nursing. https://doi.org/10.1111/jan.12899

Yang, C-PP, Hargreaves, WA, Bostrom, A. (2014)  Association of empathy of nursing staff with reduction of seclusion and restraint in psychiatric inpatient care. Psychiatric Services , 65(2) :251-4.

Zimowski,J.(2013) Points de vigilances des soins infirmiers du patient en oncologie et soins palliatifs, répéré le 10 octobre 2018
cdn.uclouvain.be

 

Recherche

Mots clés

TD