-A +A
Partager sur Facebook
TÊTES D'AFFICHE

TÊTES D'AFFICHE

Nouveau Centre Universitaire de Santé McGill

Nicole Sauvé
Nicole Sauvé, directrice adjointe des soins infirmiers, CUSM

L'année 2015 a été marquée par un événement très important dans notre région : l'ouverture du nouveau Centre universitaire de santé McGill au site Glen1.

Le premier déménagement fut celui de l'Institut de recherche, en février dernier. Les premiers patients sont arrivés au mois d'avril en provenance de l'Hôpital Royal Victoria. Ils furent suivis des patients de l'Hôpital de Montréal pour enfants, en mai, puis de ceux de l'Institut thoracique de Montréal et du Centre d'oncologie de l'Hôpital général de Montréal, en juin. De plus, le Centre du cancer des cèdres regroupe maintenant tous les patients de cancérologie qui, auparavant, occupaient quatre sites.

Ce nouvel hôpital de 500 chambres individuelles (154 lits de pédiatrie et 346 lits pour la clientèle adulte) a été conçu pour maximiser le bien-être des patients et de leur famille, et pour donner des soins spécialisés et favoriser des activités d'enseignement et de recherche pour tous les professionnels des différentes disciplines du domaine de la santé.

 

D'avril à juin 2015, plus de 1 000 infirmières ont changé d'environnement de travail et déménagé au site Glen. Elles ont fait face à plusieurs défis, notamment à l'adaptation à une nouvelle organisation des unités de soins, à la fusion de certaines équipes, au regroupement de différentes clientèles, ainsi qu'aux nouveaux processus de plusieurs services de soutien, tels la pharmacie, les laboratoires et l'entretien ménager.

Cette grande transformation leur a demandé plusieurs mois de préparation et de multiples révisions de leurs façons de faire. Plusieurs comités interprofessionnels ont été mis sur pied pour revoir les grands processus transversaux de soins, notamment la réponse au code bleu et l'administration des médicaments. Puis la période d'activation du site Glen a mobilisé le personnel infirmier. Il a préparé son milieu de travail et s'est assuré que dès l'arrivée des premiers patients, il puisse donner tous les soins requis.

Finalement, le jour du déménagement arriva. Ce fut un moment de grande fébrilité pour tout le monde. Certaines disaient adieu à leur tout premier lieu de travail ou encore à leur seul milieu de travail. Plusieurs avaient l'impression de laisser derrière elles leurs repères professionnels. Mais tous voulaient s'assurer d'une expérience positive pour les patients et leurs proches

Les infirmières ciblées par la transition avaient différents besoins de formation tant sur le plan de leur spécialité clinique que des nouveaux équipements à utiliser. Des activités de formation et d'harmonisation, ainsi que des ateliers et des outils éducatifs furent développés par le service de développement professionnel et clinique de la direction des soins infirmiers afin de répondre à tous ces besoins. Au total, 527 infirmières ont participé à ces activités.

Voici quelques exemples d'activités :

  1. Des ateliers avaient pour thème l'harmonisation des pratiques cliniques, le rapport entre les quarts de travail, ou les lignes directrices pour la documentation au dossier. Il y a également eu des démonstrations ainsi que de la formation pratique quant aux compétences spécifiques requises de la part des infirmières.
  2. Des périodes d'observation cliniques ont permis à des membres du personnel infirmier de se familiariser avec des clientèles de patients qui se trouvent maintenant dans leur nouvelle unité de soins.

De plus, plusieurs outils et activités éducatives furent développés afin d'aider les infirmières à se familiariser avec les nouveaux équipements et les nouvelles pratiques transversales au site Glen, notamment :

  1. Chaque employé a bénéficié d'une journée de formation au site Glen afin de se familiariser avec le nouvel équipement dans les chambres des patients, l'accent étant mis sur le contrôle des infections et la sécurité des soins.
  2. Un environnement numérique d'apprentissage a été rendu disponible pour différentes formations en ligne telles que  la chambre virtuelle du patient, l'unité de soins virtuelle, les informations sur le circuit du médicament, les mesures d'urgence, etc.
  3. Toutes les infirmières soignantes ont reçu un guide de poche présentant les standards de diverses pratiques cliniques transversales.
  4. Un bulletin de communication, publié mensuellement, informe toute la communauté infirmière sur les nouveautés ou les changements de pratique.
  5. Des documents de soutien pour l'accueil et l'intégration des stagiaires en soins infirmiers sont affichés sur l'environnement numérique d'apprentissage, ce qui permet d'alléger la tâche du personnel infirmier.
  6. De multiples formations sont offertes dans chaque unité de soins et des journées d'orientation ont été prévues quelque temps avant le déménagement.

Depuis, nous continuons à soutenir la pratique des infirmières dans les différentes unités de soins et à développer du matériel éducatif, notamment au moyen de la plateforme d'apprentissage en ligne. À cela se sont ajoutées des rencontres hebdomadaires, et maintenant bimensuelles, organisées avec les infirmières gestionnaires pour discuter des défis rencontrés et des pistes de solutions. Ces rencontres deviennent également des occasions pour plusieurs services de communiquer directement avec les infirmières gestionnaires et permet de faciliter les adaptations requises par toutes les nouvelles façons de faire.

En somme, ce fut une année de grands changements, mais une expérience de vie exceptionnelle. Ces souvenirs, nous les raconterons encore pendant plusieurs années.

L'ORIIM/L tient à remercier la Direction des soins infirmiers du Centre universitaire de santé McGill pour sa collaboration à cet article.

1. Le CUSM compte également les sites suivants : l'Institut et hôpital neurologique de Montréal, l'Hôpital général de Montréal et l'Hôpital de Lachine.

Linda Ward, en collaboration avec l'équipe d'Andréanne Saucier, DSI

Recherche

Mots clés

TD